Qu’est-ce que le cloud…

Le Cloud. C’est un terme que l’on retrouve à toutes les sauces ces derniers temps. Mais qu’est-ce que le nuage, exactement? Pourquoi est-ce important lorsque l’on sait ce que c’est? Et qu’est-ce que cela signifie pour nous?

Ne soyez pas intimidé par le jargon. À première vue, des termes telles que hybrid cloud et des acronymes comme SaaS peuvent ressembler à du chinois, mais je vous promets qu’ils sont en fait assez simple. Continuez à lire et je vais vous le prouver.

 La naissance du Cloud

Alors que le cloud computing est vraiment un terme du 21e siècle, le concept lui-même a des racines qui remontent jusqu’aux années 1950. Rappelez-vous l’époque des immenses salles de serveurs remplis de gigantesques ordinateurs centraux? Ces ordinateurs centraux sont partagées par plusieurs utilisateurs via des connexions à travers des terminaux partagées, avec la plupart des calculs qui sont effectués sur les ordinateurs centraux eux-mêmes.

salle-serveur

Prenez ce concept et ajouter Internet comme espace entre le terminal et l’ordinateur central et ca commence à ressembler beaucoup au cloud computing, le stockage en nuage, et d’autres services de cloud computing d’aujourd’hui.

Un nuage est une vaste gamme d’ordinateurs qui sont liés l’un à l’autre et destiné à fonctionner comme un seul écosystème. Les nuages ​​sont configurés pour offrir un ou plusieurs services (par exemple de stockage de données, de diffusion de contenu, ou des applications) et les utilisateurs, comme vous et moi, pouvez accéder à ces services à distance .

Le résultat est que les utilisateurs peuvent puiser dans la puissance du nuage à des fins spécifiques sans avoir à s’occuper de l’installation ou de l’entretien du nuage lui-même.

Mais pourquoi le terme «nuage» a-t-il été choisi? Personne ne le sait avec certitude, mais il n’est pas difficile d’imaginer une réponse plausible. Une énorme masse d’unités individuelles, vu de loin, peut apparaître comme un nuage. Pensez à une nuée de sauterelles ou les chauves-souris. Eh bien, l’image peut s’appliquer également à des ordinateurs.

 Types de cloud ​​et ce qu’ils signifient

Les clouds ​​sont généralement divisés en une de ces deux catégories : déploiement ou service.

D’un point de vue déploiement, il y a quatre catégories:

  • Cloud privé : Les clouds privés existent pour une utilisation par une entité ou une organisation. Malgré cela, le nuage doit toujours être situé hors site afin d’être considéré comme un cloud. La gestion d’un cloud privé peut être fait en interne (par une entité utilisant le cloud) ou par un tiers (qui exploite le nuage de ladite entité).
  • Cloud public : Les clouds publics sont, sans surprise, ouvert au public. Structurellement parlant, il n’y a pas beaucoup de différence entre un cloud public et cloud privé en dehors des restrictions de qui peut y avoir accès. Un exemple bien connu est Dropbox.
  • Cloud hybride : Quand un fournisseur de cloud offre une combinaison de clouds privés et publics, il est connu comme un cloud hybride. Cela peut se produire, par exemple, lorsque deux clouds ​​distincts s’associent pour partager une fonctionnalité ou quand une certaine compagnie évolue et se développe pour offrir des services supplémentaires.
  • Cloud de Communauté : Quand un cloud privé est partagée entre plusieurs entités ou organisations, il devient un cloud de communauté. Ou, vu sous un autre angle, un cloud de communauté est un cloud semi-public qui est limitée à un ensemble spécifique d’entités ou d’organisations.

Cloud_light

D’un point de vue service, il existe trois catégories principales avec plusieurs sous-catégories étant définies comme des services de cloud qui continuent d’évoluer et de s’améliorer:

  • Infrastructure-as-a-Service (IaaS): Lorsque le service offert par un cloud  implique des ressources informatiques – par exemple, un serveur, de la bande passante réseau – on dit alors qu’il offre de l’infrastructure. Un exemple bien connu est les services Web d’Amazon .
  • Platform-as-a-Service (PaaS): Quand un cloud offre un environnement que les utilisateurs peuvent utiliser pour développer des logiciels, c’est offrir une plate-forme. Ceci est utile pour les utilisateurs qui souhaitent se concentrer sur le développement réel sans être pré-occupé par le besoin d’acheter ou de gérer le matériel ou le logiciel qui pilote la plate-forme. Un exemple de PaaS est Force.com
  • Software-as-a-Service (SaaS): Plus communément, le service offert par un cloud d’autoriser les utilisateurs à accéder à des applications et des programmes qui se trouvent sur ​​le cloud. Les exemples bien connus sont Gmail, Basecamp, et Netflix.

L’avenir du Cloud Computing

Maintenant que vous savez ce que la technologie du cloud peut faire, si vous y réfléchissez un instant, il est étonnant de constater à quel point nous en dépendons à notre époque.

Les applications mobiles effectuent souvent des sauvegardes dans le cloud, comme Dropbox, Google Drive, ou autre.  Le Cloud d’Infrastructure est ce qui permet à de grands noms comme Amazon et YouTube de diffuser du contenu aux utilisateurs aussi rapidement. Sans le cloud, nous n’aurions pas la moitié des applications web qui sont à notre disposition.

Mais plus important encore, à quoi ressemble le futur du cloud? Qu’est-ce que cela signifie pour nous?

milieu-de-travail-interconnecte1-360x280

Les risques de sécurité.  Le stockage cloud permet aux utilisateurs d’accéder à leurs données stockées, même si leurs appareils sont exceptionnellement en panne ou même pouvoir le faire via des terminaux publics. L’inconvénient, toutefois, est de faire confiance au fournisseur du cloud pour garder toutes vos données en toute sécurité.  Alors que nous continuons sur notre lancée, la technologie cloud doit monter en puissance dans les mesures de sécurité afin de répondre à la dépendance croissante de notre société.

Plus d’applications Web. Cette tendance a déjà commencé. Les entreprises proposent des produits qui ne peuvent être utilisés que sur le Web et, si la tendance continue, nous allons voir plus de produits qui adoptent le modèle Software-as-a-Service.

L’Internet des objets. Aussi connu comme le «brouillard» plutôt que le «cloud», l’Internet des objets est un véritable avenir pour nous. Imaginez un monde où chaque dispositif a été interconnecté grâce à un réseau massif et que ce réseau lui-même devienne un cloud géant. Au lieu de pousser et de tirer des données vers et à partir d’un cloud à distance, tout serait disponible dans un sens plus local.

Incroyable le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui. Je me demande ce que demain nous réserve.

Article original par Make Of Us : What is the cloud ?